Thursday, April 20, 2017

Nous souffrons parce que nous n'avons pas d'humilité... ( Saint Silouane du MontAthos )



Nous souffrons parce que nous n'avons pas d'humilité... Nous souffrons parce que nous n'aimons pas notre frère... Quand nous aimons notre frère, l'amour de Dieu vient à nous... 

Les hommes n'apprennent pas l'humilité et, à cause de leur orgueil, ne peuvent recevoir la grâce du Saint-Esprit, et ainsi le monde est plongé dans la souffrance.

Saint Silouane du MontAthos

Sunday, April 16, 2017

Avec la peur et le respect, vous devriez vous tenir dans l'église, car notre Christ est invisiblement présent avec les saints anges. ( Elder Ephraim de l'Arizona )

 Avec la peur et le respect, vous devriez vous tenir dans l'église, car notre Christ est invisiblement présent avec les saints anges. Il remplit l'attention et le respect de la grâce et des bénédictions, alors qu'il censure l'inattentif comme indigne. Essayez de recevoir la communion aussi souvent que possible: vous avez ma permission de le faire de manière libre, car la sainte communion est une excellente aide pour ceux qui luttent contre le péché.

Elder Ephraim de l'Arizona

Monday, April 10, 2017

Celui qui pense sans cesse à Dieu chasse les démons.. ( Saint Isaac le Syrien )



La constante concentration de la pensée en Dieu extirpe les passions et les contraint à la fuite. Telle est l'épée qui leur porte le coup mortel... 

Celui qui pense sans cesse à Dieu chasse les démons loin de sa face et extirpe legrain de leur haine. 

Saint Isaac le Syrien

Thursday, April 6, 2017

Le père spirituel est comme le poteau indicateur .. ( Saint Nicone d'Optino )



Le père spirituel est comme le poteau indicateur qui montre le chemin mais il faut encore s'y engager soi-même. Si le père spirituel indique le
chemin mais que le disciple ne se met pas en route, il n'ira nulle part et pourrira auprès du pilier. 

Saint Nicone d'Optino

Monday, April 3, 2017

Le combat spirituel ( Saint Nectaire d'Égine )


On trouve aussi en nous des faiblesses et des défauts et des passions dont les racines sont profondes... On ne se défait pas de tout cela en usant d'expédients spasmodiques ni en succombant à l'anxiété et au désespoir mais on en guérit en usant de patience, de persévérance, de fermeté envers soi-même, de sollicitude et d'attention. C'est vrai : la route qui mène à la
perfection est longue et ardue. Priez Dieu de vous en donner la force.

Affrontez vos chutes avec patience et une fois debout, ne vous attardez pas sur le lieu de votre chute [mais courez vers Dieu]... Et s'il vous arrive de tomber dans des fautes déjà anciennes, surtout ne vous laissez pas aller au désespoir car nombre d'entre elles sont naturellement puissantes et c'est par habitude qu'on les commet. Cependant, avec le temps et la persévérance, on trouve aussi le moyen de les vaincre. Pour cela loin de vous tout désespoir !
Saint Nectaire d'Égine

Friday, March 31, 2017

Sainte-Marie d'Egypte

L'enregistreur de la vie de ce saint merveilleux était saint Sophronius, patriarche de Jérusalem. Un hiéromonk, l'aîné Zossima, est allé sur une promenade de vingt-cinq jours dans le désert à travers le Jourdain pendant le Grand Rapide. Il a soudainement aperçu un humain avec un corps flétri et nu et avec des cheveux aussi blancs que la neige, qui ont fui dans sa nudité de la vue de Zossima. L'aîné a parcouru un long chemin jusqu'à ce que cette figure s'arrête à un ruisseau et appelle: «Père Zossima, pardonne-moi pour l'amour du Seigneur. Je ne peux pas me tourner vers toi, car je suis une femme nue. Zossima lui jeta son manteau extérieur, et elle l'enveloppa et se tourna vers lui. L'aîné était étonné d'entendre son nom des lèvres de cette femme inconnue. Après une pression considérable de sa part, elle lui a raconté son histoire de vie. Elle était née en Egypte et avait vécu en tant que prostituée à Alexandrie à partir de l'âge de douze ans, passant dix-sept ans dans ce mode de vie. Inspirée par le feu de la chair, elle monge un jour à bord d'un navire naviguant à Jérusalem.

Arrivée à la ville sainte, elle se préparait à entrer dans l'une des églises pour vénérer la Croix précieuse, mais un pouvoir invisible l'empêchait d'entrer. Dans une grande peur, elle se tourna vers une icône de la Mère de Dieu qui était à l'entrée et la pria de la laisser entrer et de vénérer la Croix, en confessant son péché et son impureté et promettant qu'elle irait partout où le chef le plus pur sa. On lui a permis d'entrer dans l'église. Après avoir vénéré la Croix, elle sortit à l'entrée et, debout devant l'icône, remercia la Mère de Dieu. Puis elle entend une voix: «Si vous traversez le Jourdain, vous trouverez la vraie paix.» Elle a immédiatement acheté trois pains et s'est retirée pour le Jourdain, en arrivant le même soir. Elle a reçu la Communion le lendemain matin dans le monastère de Saint-Jean, puis a traversé la rivière.

Elle a passé quarante-huit années entières dans le désert dans les plus grands tourments, dans la terreur, dans les luttes avec des pensées passionnées, qui étaient comme de belles bêtes. Elle n'a mangé que des plantes. Après cela, alors qu'elle se tenait en prière, le père Zossima la vit s'élancer en l'air. Elle l'a supplié d'apporter sa communion l'année suivante sur la rive du Jourdain, en disant qu'elle viendrait la recevoir. L'année suivante, Zossima est venu avec les Cadeaux sains à la rive du Jourdain le soir, et s'est étonné en la voyant traverser la rivière. Il la vit venir au clair de lune et, arrivant sur la rive supérieure, fais le signe de la croix sur la rivière. Elle l'a ensuite traversé comme s'il s'agissait d'un terrain sec. Quand elle a reçu la communion, elle l'a prié de revenir l'année suivante au même courant par lequel ils se sont rencontrés. Zossima alla, et trouva son corps mort sur ce point. Au-dessus de sa tête dans le sable a été écrit: «Abba Zossima, enterrez dans ce lieu le corps de l'humble Mary. Donner de la poussière à la poussière. Je suis décédé le 1er avril, la même nuit de la Passion du Christ, après la communion des mystères divins. "Zossima a appris son nom pour la première fois, et aussi la merveilleuse émotion qu'elle avait arrivée à ce courant l'année précédente sur La nuit du même jour où elle avait reçu la communion - un lieu qu'il avait pris vingt jours pour atteindre.

Ainsi Zossima a enterré le corps de la merveilleuse sainte, Marie d'Égypte. Quand il est retourné au monastère, il a raconté toute l'histoire de sa vie et les merveilles auxquelles il avait été témoin. Ainsi, le Seigneur glorifie les pécheurs repentants. St. Mary est également commémorée dans la cinquième semaine du Grand Rapide. L'Église l'entretient devant les fidèles en ces jours du Rapide comme modèle de repentir. Elle est restée en repos autour de 530 A.D

Sunday, March 26, 2017

Vénération de la Vierge Marie et des Saints

 
Les Chrétiens Orthodoxes n'adorent pas la Vierge Marie et les Saints; Au contraire, ils les vénèrent. Dieu seul est adoré. Quiconque prétend que les Saints de culte orthodoxes est coupable de porter faux témoignage contre son voisin, puisque nous ne le croyons clairement pas. Les Saints sont vénérés comme des reflets de l'image du Christ. C'est Dieu qui est glorifié par ses saints. Ils sont loués pour ce que Dieu a fait dans et par eux.

La révérence pour les saints est renforcée par l'utilisation et la vénération des icônes qui sont toujours présents dans les maisons orthodoxes. L'icône devient un lieu de rencontre, une rencontre existentielle, une fenêtre à travers laquelle nous regardons les saints non pas comme des figures d'ombre d'un passé lointain, mais comme des frères et des sœurs contemporains en Christ, membres d'une même maison de Dieu. Nous nous sentons libres de les appeler à travers la prière pour le soutien de la famille comme ils intercéder à Dieu en notre nom. Par exemple, saint Basile écrit: «J'accepte les saints Apôtres, les prophètes et les martyrs, et dans ma prière à Dieu je les appelle et par leur prière je reçois la miséricorde de notre Dieu qui aime toute l'humanité» (Epître aux Amphilochios) .

Il y a dans l'homme un sens inné de révérence pour la grandeur morale. Dans le christianisme orthodoxe, ce respect se traduit par la vénération des saints, les géants moraux de notre foi. L'association quotidienne des croyants orthodoxes avec les saints, dont la vie a glorifié le Christ, sert à former le style de vie orthodoxe.

La vénération des saints sert aussi de sauvegarde de la vraie foi et de test de l'orthodoxie. Tout enseignement qui n'est pas en harmonie avec la vie et la foi des Saints est rejeté comme étant faux. Tout ce qui est en harmonie est bien accueilli pour l'enrichissement qu'elle apporte.

Wednesday, March 22, 2017

Les saints étaient des hommes semblables à nous tous... ( Saint Silouane du Mont Athos )


Les saints étaient des hommes semblables à nous tous. Beaucoup d'entre eux ont été de grands pécheurs; mais, par leur repentir, ils sont parvenus au Royaume des Cieux. 

Et tous ceux qui entrent, c'est par le repentir que nous a donné, par ses souffrances, le Seigneur miséricordieux.

Saint Silouane du Mont Athos

Wednesday, March 15, 2017

La mort de l'âme ( Saint Antoine le Grand )

 
Si nous faisons tous les efforts pour éviter la mort du corps, encore plus devrait-il être notre effort pour éviter la mort de l'âme. Il n'y a pas d'obstacle pour un homme qui veut être sauvé autre que la négligence et la paresse de l'âme.

+ Saint Antoine le Grand